Accueil du site > Le CICB > La charte du CICB

La charte du CICB

Considérant que les populations de bécassines sont, en tant que migratrices, un bien commun à de nombreux pays situés sur plusieurs continents et que les prélèvements dans ces populations ne sont acceptables que dans le cadre d’une exploitation rationnelle, naturelle et durable, les adhérents du Club International des Chasseurs de Bécassines s’engagent à :

1. Pratiquer la chasse dans le respect de l’éthique cynégétique en :

  • pratiquant la chasse des bécassines avec sportivité en proscrivant le tir au posé, le tir aveugle dans les bandes ;
  • s’interdisant le tir sur des oiseaux en mauvaise condition ou en difficulté, tout particulièrement lors d’une vague de froid ;
  • prenant en compte la valeur intrinsèque de chaque animal par une identification parfaite, par un tir autant que possible létal et en tout cas uniquement à portée utile, par une mise à mort rapide et propre de tout oiseau blessé ;
  • respectant le gibier prélevé par la mise en oeuvre des moyens nécessaires à retrouver les oiseaux abattus, notamment avec l’aide d’un chien, considérant que la perte d’un gibier est un échec cynégétique associé à un gâchis écologique ;
  • préférant la notion de prélèvement qualitatif à celle de prélèvement quantitatif et bannissant tout esprit de compétition ou de lucre.

.

2. Améliorer leurs connaissances sur les bécassines en :

  • participant activement, aux travaux scientifiques et techniques mis en oeuvre par le CICB pour augmenter les connaissances sur les bécassines, leur éthologie et leur environnement ;
  • développant des réseaux de correspondants cynégétiques, scientifiques et techniques ; collectant et en diffusant des données sur les tendances d’évolution des populations, ainsi que sur les prélèvements.

.

3. Défendre et améliorer les habitats des bécassines en :

  • mettant tout en oeuvre pour sauvegarder les zones humides ;
  • gérant et en aménageant les zones humides existantes ;
  • restaurant les zones anciennement humides, détruites ou asséchées ;
  • développant des programmes de conservation des habitats ;
  • créant ou développant des réserves propices au stationnement des bécassines ;
  • respectant et en faisant respecter la nature, ainsi que les biens des propriétaires et des exploitants (barrières, clôtures, passages, bétail etc.), et en ne laissant aucune trace perceptible de leur passage (douilles, déchets).

.

4. Apporter conseils et aides aux autres membres en :

  • offrant à tout membre du CICB aide, assistance, information, conseils en matière de protection, d’aménagement des territoires ou de chasse à la bécassine ;
  • promouvant auprès des autre chasseurs l’éthique de chasse spécifique à celle des bécassines comportant un constant souci d’améliorer les connaissances et d’assurer la pérennité de l’espèce.
  • inculquant aux jeunes chasseurs les règles prescrites par le CICB et énoncées ci-dessus.